Notre Voyage Exploratoire au Nouveau-Brunswick


Du 25 août au 08 septembre inclus, mon chéri et moi sommes partis en voyage au Nouveau-Brunswick. Une charmante petite province maritime située juste à côté du Québec et officiellement bilingue. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce voyage n'avait rien de touristique. En effet, il s'agissait d'un Voyage Exploratoire réalisé dans le cadre... d'une potentielle immigration ! Et oui ! Mon copain et moi avons entamé nos démarches depuis un peu plus d'un an maintenant et je peux enfin vous parler de notre gros projet de vie : partir vivre au Canada. Seuls nos familles et amis proches étaient au courant de cela.

Nous participons donc au programme d'immigration nommé l'Initiative Stratégique. Après avoir envoyé un dossier de pré-sélection au Gouvernement du Nouveau-Brunswick, ce dernier nous a invités à effectuer un Voyage Exploratoire dans leur province afin que nous puissions découvrir les lieux, mais surtout pour prouver notre motivation à vouloir nous établir chez eux. Cet article sera donc relativement long. Il ne sera peut-être pas forcément intéressant pour tous mais je me dis que si certaines personnes ont le même projet que nous, notre témoignage les aidera sûrement. Alors, prêts à nous suivre dans notre Voyage Exploratoire ?


Samedi 25 août - Montréal > Montmagny

C'est le grand jour ! Nous décollons à 09h55 de l'aéroport Paris Charles de Gaulle en direction de Montréal, au Québec. Plutôt que d'effectuer une longue escale en avion, nous avons choisi de louer une voiture à Montréal et de gagner directement le Nouveau-Brunwsick par la voie routière. Après sept heures de vol, nous récupérons notre voiture chez Alamo avec qui nous avions déjà eu une première expérience positive l'an dernier. Il faut savoir que lorsque vous louez une voiture au Canada ou aux États-Unis, vous serez très probablement surclassés. C'est donc sans grande surprise que nous avons récupéré les clés d'une grosse DODGE Charger au lieu d'une petite KIA Rio. 😂 


N'étant pas trop fans des grosses cylindrés, et surtout parce que ce monstre consomme pas mal de litres, nous avons préféré demander une voiture plus petite. C'est donc au volant d'une NISSAN Versa Note que nous avons quitté Montréal pour nous rendre à notre hôtel à Montmagny, toujours au Québec. En effet, il faut compter environ cinq heures de route entre Montréal, notre ville d'arrivée et Edmundston, notre première ville étape au Nouveau-Brunswick. Après un vol de sept heures et six heures de décalage horaire dans la tronche, on a évidemment préféré couper la poire en deux et arriver à Edmundston le lendemain de notre arrivée. Sur la route, nous nous sommes arrêtés à la Fromagerie Victoria pour manger. Bien évidemment, je me suis ruée sur une poutine ! Le fromage en grains était juste énorme ! Une bonne adresse à retenir ! Nous avons ensuite repris la route jusqu'à notre hôtel, l'Hôtel du Centre Ville. Largement correct pour un court séjour. Nous n'avons pas pris le petit-déjeuner.


Dimanche 26 août - Montmagny > Edmundston

Avant de quitter Montmagny, l'amoureux et moi décidons de tester les fameux Tim Hortons dont raffolent les Canadiens. Ici, Tim Hortons c'est un peu comme une institution. On en trouve vraiment PARTOUT ! Les Canadiens viennent tous y chercher leur café le matin au drive (enfin, service au volant comme on dit ici). On se laisse donc tenter tous les deux par un Egg Muffin Bacon, café pour Monsieur et chocolat chaud pour Madame. On valide carrément ! 👍


Après ce petit-déjeuner gourmand, on fait un petit tour dans un Dollarama (où la quasi totalité des produits vendus coûtent seulement un dollar), on fait un peu le plein de la voiture (essence vraiment pas cher comparé à la France) et on part de Montmagny à 11h00 pour arriver à Edmundston à 15h00 (attention, il y a une heure de décalage entre le Québec et le Nouveau-Brunswick). On ira d'abord récupérer les clés de notre chambre au Days Inn by Windham pour y déposer nos valises. L'hôtel est vraiment sympa, la chambre spacieuse et le personnel accueillant. Il y a un petit-déjeuner gratuit qui n'est pas non plus à négliger.

Après cela, étant donné que c'était dimanche, nous nous sommes un peu promenés à pied dans la ville d'Edmundston. Nous sommes allés dans un magasin Walmart pour inspecter les prix alimentaires, puis on a terminé la journée en dégustant une pizza chez Pizza Delight. À ce propos, si vous voyagez un jour au Canada, pensez bien à donner un pourboire quand vous allez au restaurant. Ici, c'est quasi systématique. Si vous ne le faites pas, on ne vous dira rien mais vous risquez d'être mal vus.


Lundi 27 août - Edmundston

Cette fois, le Voyage Exploratoire peut vraiment commencer ! Nous avons rendez-vous à 09h30 au CRNA (Centre de Ressources pour Nouveaux Arrivants) avec Éric. Ne sachant pas vraiment comment se déroulera ce premier rendez-vous d'informations, nous stressons bêtement mais au final tout se passera bien. 😂 Éric nous a reçus avec beaucoup de sympathie et a répondu à nos nombreuses questions. Edmundston est une ville quasi francophone (98% de la population parle français). L'anglais y est donc peu présent. Après notre échange, Éric nous proposera de faire un tour de la ville en voiture. Lors de cette visite guidée, nous nous sommes vraiment rendus compte qu'Edmundston est en réalité une très grande ville avec pas mal de reliefs et de jolis quartiers. Avant de retourner au CRNA, Éric nous fera visiter la Brasserie de Petit-Sault où nous serons accueillis à bras ouverts. On nous fait visiter les locaux, on nous explique comment la bière est brassée et on a même le droit à une petite dégustation. L'amoureux, originaire du Nord, est aux anges. Moi, je ne bois pas d'alcool mais je fais quand même l'effort de goûter. 😁

Notre rendez-vous avec Éric se terminera vers 11h00. Avant de commencer à démarcher des employeurs pour se créer un réseau professionnel, nous allons nous balader au Jardin Botanique du Nouveau-Brunswick. Un endroit plutôt sympathique pour une promenade en amoureux, surtout quand le soleil est de la partie !



Après ce moment de détente, retour au sérieux. On commence les démarches qui nous prendront une bonne partie de notre Voyage Exploratoire, à savoir les contacts avec les employeurs. Cette démarche est indispensable pour prouver à l'Immigration que vous serez aptes à trouver rapidement un emploi dès votre arrivée au Nouveau-Brunswick, que ce soit dans votre secteur ou non. Pour la rapide précision : je travaille dans le domaine du secrétariat et ce n'est pas un secteur réglementé au Canada. Mon insertion professionnelle ne serait donc pas trop difficile. Par contre, mon copain a un diplôme dans le domaine de l'électricité et c'est un secteur réglementé. Il aurait donc des démarches supplémentaires à effectuer s'il veut par exemple travailler comme électricien (même s'il travaille actuellement dans les Systèmes de Sécurité Incendie, un domaine qui n'est pas réglementé au Canada). 

Nous sommes donc allés à la rencontre de deux entreprises spécialisées dans l'électricité. Pour la première, pas de chance, le Directeur n'est pas présent mais la personne de l'accueil nous invite à rappeler le lendemain pour fixer un petit entretien avec lui ! Pour la deuxième entreprise, nous aurons la chance d'échanger avec des employés sur le secteur d'activité et même sur la vie canadienne. Ici, les gens prennent vraiment le temps d'échanger avec vous. Ils s'intéressent à vous, ils vous questionnent, ils vous informent. On savait déjà que la gentillesse des canadiens n'était plus à prouver mais encore une fois, nous avons été touchés par leur accueil chaleureux. Il ne faut pas avoir peur d'aller vers eux, ils se feront un plaisir de vous aider. Enfin bref, je m'égare un peu du sujet ! 😁Nous avons donc déposé des CV et pris des cartes de visite. Pensez bien à demander ces dernières, elles prouvent que vous avez démarché des employeurs.

Après ces premiers contacts, nous retournerons chez Les Brasseurs de Petit-Sault pour nous poser quelques instants, puis nous terminerons notre journée en allant déguster des rouleaux de crabe chez The Pirate. Ici, au Nouveau-Brunswick, les fruits de mer sont réputés pour être les meilleurs !



Mardi 28 août - Edmundston > Petit-Rocher

Dernière journée sur Edmundston ! Nous débutons notre journée avec un peu de magasinage chez Staples (magasin de fournitures de bureau, informatique) et Hart (vêtements, objets déco), puis nous sommes allés à la rencontre d'un centre d'appels qui a ouvert récemment dans la région. Les centres d'appels sont un bon moyen d'obtenir une première expérience canadienne. Même si vous avez une qualification dans les mains, il faut garder en tête que personne ne vous connaît au Canada et il faudra sûrement recommencer à partir de zéro. Ici, le réseautage est très important. C'est de loin la méthode la plus utilisée pour décrocher un emploi.

Par la suite, nous sommes allés prendre contact au CCNB de la ville (Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick) sur les possibilités d'emploi dans le secrétariat, car travailler dans un établissement éducatif me plairait beaucoup. La personne qui nous a reçus nous a également donné un contact pour mon copain. Ce contact pourrait le renseigner sur les démarches qu'il aurait à effectuer s'il veut exercer en tant qu'électricien. Nous lui avons envoyé un courriel le jour-même et nous avons eu une réponse durant notre séjour.

Après cela, nous nous sommes rendus chez un concessionnaire Hyundai afin de nous rendre vraiment compte du coût d'une voiture neuve dans la région. Nous avons été reçus par un commercial fort sympathique qui n'a pas hésité à nous renseigner et à nous faire un devis. Il nous a même proposé de tester un modèle qui nous plaisait, mais nous n'avons pas été jusque-là (nous avions la voiture en question en location l'an dernier, lors de notre voyage au Québec). 😀 Verdict : il faut compter 25 000 dollars pour une voiture neuve, sans option. Si l'on veut acheter une voiture d'occasion, ce que l'on fera si on parvient à immigrer, il faut alors compter entre 8 000 et 10 000 dollars.

À 13h30, nous avons eu rendez-vous avec le Directeur d'une des entreprises d'électricité que nous avions vu la veille (rappelez-vous, il était absent lors de notre première venue). Un échange vraiment convivial et intéressant. Encore une fois, rien ne l'obligeait de prendre du temps pour nous renseigner, mais il l'a fait et avec plaisir !

À 16h00, autre rendez-vous de programmé mais avec la RBC Banque Royale cette fois ! Nous avions pris ce rendez-vous quelques jours seulement avant notre départ, via leur site internet. Nous voulions avoir des informations sur le système bancaire canadien qui diffère un peu du nôtre sur un point : l'utilisation d'une carte de débit et d'une carte de crédit. Cette dernière est très importante car grâce à elle, vous allez prouver à la banque que vous savez gérer des prêts en les remboursant dans les temps. Plus votre antécédent de crédit sera positif, plus la banque vous prêtera facilement de l'argent pour de gros achats, comme une maison ou une voiture neuve. Petite anecdote : le conseiller qui nous a reçus nous a même pris nos CV pour les transmettre à sa femme qui travaille dans les ressources humaines d'une grande entreprise d'enseignes publicitaires ! Le réseautage mes amis, le réseautage... 😉

Après ce dernier rendez-vous, nous avons quitté Edmundston pour notre prochaine étape : Bathurst et sa région Chaleur ! Nous avions réservé un AirBnb (notre toute première expérience en la matière) chez le Ch'ti Gîte tenu par Christophe, un français immigré au Canada depuis trois ans. Son AirBnB se trouve à Petit-Rocher, à dix minutes de Bathurst. Si vous passez un jour par ici, je ne peux que vous conseiller de loger chez lui. Son sous-sol est entièrement aménagé et vous avez tout le confort nécessaire. Sans oublier Christophe qui est d'une grande gentillesse ! Et ses deux adorables chats. 😻

Un petit aperçu du Ch'ti Gîte

Mercredi 29 août - Petit-Rocher > Caraquet > Bathurst > Petit-Rocher

Bien que nous soyons dans la région Chaleur, notre journée se passera quasiment en totalité à Caraquet (qui se trouve sur la Péninsule Acadienne). À la base, nous voulions réserver nos rendez-vous et démarches pour cette ville le lundi 03 septembre car nous y passons le week-end, mais malheureusement ce jour-là est férié. Et oui, le premier lundi de septembre c'est la Fête du Travail ! Nous n'avons alors pas eu d'autre choix que de prendre rendez-vous le mercredi 29 août (le jeudi 30 et le vendredi 31 étant déjà réservés pour Bathurst). C'est bon, vous m'avez bien suivi ? 😛

Il est 09h00, nous sommes au RDÉE (Réseau de Développement Économique et d'Employabilité) pour notre rendez-vous avec un de leurs agents et également une personne du CAIENA (Comité d'Accueil d'Intégration et d'Établissement des Nouveaux Arrivants). Malheureusement, la personne du CAIENA n'était plus disponible pour ce rendez-vous. Nous allons devoir la rencontrer l'après-midi même, dans les locaux de l'association. En attendant, l'échange avec l'agent du RDÉE se passe bien. On nous informe sur le marché de l'emploi, on nous donne nos avis sur nos CV à la norme canadienne, on nous donne des conseils... Le rendez-vous ne dure qu'une petite heure.

Après une pause chez Tim Hortons (ça a été un peu notre QG durant ce séjour 😆), nous reprenons nos démarches avec les employeurs. Nous avons donc rencontré la Directrice Générale de la Chambre de Commerce de Caraquet, puis nous avons pris contact avec une entreprise de gestion financière, l'Hôtel de Ville de Caraquet, une entreprise d'électricité et enfin le centre de bénévolat. Le bénévolat est une bonne manière pour commencer à se constituer un réseau dès son arrivée au Canada. Paula, la secrétaire qui nous a reçus, a pris une bonne heure pour nous faire visiter les locaux et nous expliquer avec passion les missions menées par le centre. Et tout ça alors que nous sommes arrivés, sans le savoir, à l'heure de fermeture ! À la fin, Paula nous a même demandé nos CV afin qu'elle transmette le mien au Directeur du centre et celui de mon chéri à son neveu qui travaille dans les systèmes de sécurités... Le réseautage, encore une fois ! 😉

Dans l'après-midi, nous avons eu également notre rendez-vous reporté avec le CAIENA. Nous avons été reçus par Amine. Un homme gentil qui se montrera disponible pour répondre à toutes nos questions et pour présenter l'association et les aides qu'elle apporte aux nouveaux arrivants.

Alors que la journée battait son plein, nous avons reçu un mail de Nivosoa, notre contact de l'AMRC (Association Multiculturelle de la Région Chaleur) qui nous invite à assister à un atelier sur le système éducatif francophone. Bien qu'elle sache que nous n'avons pas d'enfant, elle pense que ce serait une bonne idée d'assister à cet atelier car des français récemment installés y serons présents et ce serait une occasion d'échanger avec eux sur leur intégration. Nous avons apprécié son invitation et nous avons donc assisté à cet atelier à 18h00 dans les locaux de l'association, à Bathurst. Nous n'avons pas regretté car en plus de rencontrer ces personnes, nous avons pu en apprendre davantage sur le système éducatif qui, je trouve, est excellent. Ici, on fait tout pour que l'enfant réussisse et se sente bien. Jamais on ne le rabaisse, on l'encourage dans son travail. Il y a peu d'histoires d'harcèlement scolaire.

Notre journée se termine tardivement, vers 20h00. Après un petit McDo des familles, on retourne chez Christophe avec qui nous n'aurons le temps d’échanger que quelques mots avant de nous coucher. Ce dernier nous proposera de prendre un apéro avec lui un prochain soir afin que nous puissions discuter sur son expérience personnelle, ce que nous accepterons avec grand plaisir ! 😊

Jeudi 30 août - Petit-Rocher > Bahurst > Petit-Rocher

C'est encore une journée chargée qui nous attend ! Aujourd'hui, nous rencontrons officiellement Nivosoa de l'AMRC. Nous avions hâte de la rencontrer. Nos échanges par mail ont toujours été courtois et remplis de gentillesse. Nous savions qu'elle nous avait préparé un programme sur un jour et demi et nous avions hâte de le connaître. Nous étions également impatients d'y être car Bathurst était la ville qui nous plaisait le plus sur le papier : ville bilingue (50% français, 50% anglais), proximité de la mer et de la nature, association très investie... Et bien, nous n'avons pas été déçus !

Nous rencontrons donc Nivosoa à 10h30. Elle nous fera une présentation de l'association et des nombreuses aides qu'elle propose aux nouveaux arrivants : aide au logement, à l'emploi, aide avec les papiers administratifs, présence de nombreux ateliers pour améliorer son français ou son anglais. L'association propose même un système de placement. Cela permet à un immigré de travailler pendant six semaines pour un employeur et donc d'acquérir sa première expérience/référence canadienne. Et ça, il n'y a que la ville de Bathurst qui le propose. C'est un atout non négligeable ! Nivosoa nous fera ensuite une présentation de la ville et des choses à faire et à voir dans la région. Elle nous founira également notre petit programme de la journée et du lendemain matin : rendez-vous avec une banque, une agente immobilière, la responsable d'un programme d'entrepreneuriat et une agente à l'emploi. Rien que ça !

Il est 13h30. Après une restauration rapide au Subway, nous partons pour notre premier rendez-vous avec une conseillère de... la RBC Banque Royale. 😅 Souvenez-vous, nous avions déjà rencontré un conseiller de la même banque à Edmundston. Nous ne savions pas que nous aurions ce type de rendez-vous avec l'AMRC. Ce n'était pas bien grave. Au final, nous avons pu avoir des informations que nous n'avions pas eu la première fois.

À 15h00, nous nous rendons à notre second rendez-vous avec Norma, agente immobilière. Elle nous expliquera comment fonctionnent la location, l'achat de biens immobiliers et nous donnera plusieurs bons conseils. Une rencontre vraiment sympathique !

Notre dernier rendez-vous n'étant prévu que pour 18h00, nous prenons un peu de temps pour nous. On visite Bathurst, on se pose dans un bar (le Bootlegger). Bathurst et sa région sont vraiment ce que nous recherchons : de la tranquillité, des gens accueillants, de jolis quartiers, la proximité avec la mer et la nature, pouvoir continuer à parler français et améliorer notre anglais... Ça a été un coup de coeur.





À 18h00, nous nous rendons de nouveau à l'AMRC pour un atelier de conversation en français. Sauf que, finalement, nous assisterons de nouveau à un atelier sur le système éducatif mais anglophone, cette fois ! 😆 Un atelier encore très intéressant, surtout que celui-ci se déroulait le plus souvent en anglais (les intervenants étaient bilingues). Une bonne manière d'habituer notre oreille à l'anglais !

La journée se termine une nouvelle fois tard, vers 20h00. Nous retournons chez Christophe pour notre avant dernière-nuit sur Petit-Rocher.

Vendredi 31 août - Petit-Rocher > Bathurst > Petit-Rocher

C'est notre dernière journée complète à Bathurst, à notre grand regret. Nous aurions finalement aimé rester quelques jours supplémentaires dans cette région pour prendre le temps de la découvrir complètement. Enfin, pas de place pour les regrets ! Il est 09h00 et il est temps de partir pour notre premier rendez-vous de la journée avec Kim, la responsable du programme de la Ruche (entrepreneuriat). Une femme dynamique et plein d'entrain qui nous fera d'abord une présentation de la ville de Bathurst et qui nous parlera ensuite du programme d'aide pour les immigrés désireux de créer leur propre entreprise dans la région Chaleur. Une véritable aide et assistance sont apportées pour ce type de projet. Ici, si vous avez envie de devenir votre propre patron, on va vous y encourager ! Cela a donné quelques idées à l'amoureux. Passionné d'informatique, pourquoi ne pas ouvrir un service de dépannage informatique ? Surtout qu'il n'y en a quasiment pas dans la région. À méditer ! 😊

Le dernier rendez-vous n'étant programmé que pour 11h00, nous décidons de nous arrêter au Rest-O-Soleil pour prendre un café. Nous n'avons pas choisi cet endroit par hasard. En effet, le couple de propriétaires ne sont autres que des français ! Nous avons ainsi fait la connaissance de Sylvie et de Laurent avec qui nous avons pu discuter un peu sur leur expérience personnelle. Ils nous ont également offert nos boissons, ce qui était très gentil de leur part. Il est l'heure de partir pour notre rendez-vous avec Marion, agente à l'emploi à l'AMRC, mais nous signalons à Sylvie et Laurent que nous reviendrons juste après pour manger dans leur restaurant.

Nous rencontrons donc Marion, agente à l'emploi, pétillante marseillaise immigrée au Canada ! Nous discuterons de nos profils avec elle, de nos possibilités d'emploi dans la région. Elle nous fournira de nombreux conseils et quelques noms d'entreprises pour mon chéri. Elle nous parlera également longuement de sa propre expérience en tant qu'immigrée. Un échange très enrichissant qui aura duré deux heures !

Comme convenu, nous retournons ensuite au Rest-O-Soleil où nous dégustons un brunch comme je les aime : tranches de bacon, oeufs, toasts et petites pommes de terre sautées ! Après ce repas, nous resterons encore un bon moment avec Sylvie et Laurent pour parler de leur expérience. Ce voyage est aussi fait pour ça : rencontrer de nouvelles personnes et échanger !


À 15h00, nous partons à la rencontre des trois entreprises d'électricité/informatique que nous a communiquées Marion. Il faut dire que depuis que nous sommes dans la région Chaleur, avec le programme de l'AMRC, nous n'avons pas vraiment eu le temps de faire nos démarches professionnelles. Nous avons pu nous rattraper sur cette journée ! 

Nous rentrons chez Christophe vers 17h15. Ce dernier étant en conversation Skype, il nous dit que nous pourrons prendre un apéritif avec lui vers 18h30. À l'heure convenue, nous avons donc longuement discuté avec notre hôte autour d'un verre et de petites fringales sur sa propre immigration. Là encore, un échange très enrichissant avec de nombreuses informations et de nombreux conseils ! Merci encore à lui pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Samedi 01 septembre - Petit-Rocher > Bathurst > Caraquet

C'est avec une certaine tristesse que nous avons quitté Christophe et ses chats dans la matinée. Avant de rejoindre Caraquet, nous sommes allés voir les chutes de Pabineau, sur les conseils de Sylvie et Laurent. Ils ont eu raison de nous en parler : cet endroit est juste magnifique, et si apaisant ! Le temps semblait s'arrêter en ces lieux.




Après en avoir pris plein les mirettes, nous reprenons la route. Nous ne prenons cependant pas tout de suite la direction de Caraquet. Nous profiterons encore un peu de Bathurst. On se posera dans un St-Hubert Express pour se restaurer, une rôtisserie spécialisée dans la viande de poulet. Pour Monsieur, ce sera un burger épicé et pour moi, une poutine au poulet !


Nous prendrons du temps pour découvrir aussi quelques magasins, comme Brick et Leon's, spécialisés dans la vente de meubles et d'électroménagers. Nous visiterons aussi un Kent, qui est un peu l'équivalent de notre Leroy Merlin. Nous y croiserons d'ailleurs Sylvie et Laurent, les gérants du Rest-O-Soleil rencontrés la veille ! 😊

Cette fois, nous prenons vraiment la route pour Caraquet. Nous y arrivons vers 17h00. Nous avions réservé un charmant petit AirBnB situé en plein centre ville. L'arrivée était autonome, mais nos hôtes nous ont laissé de jolies petites attentions : chocolats, savon, paquet de mouchoirs, shampoing... même des brosses à dents ! Un de nos hôtes, Terry, gère la pizzeria qui était juste en dessous de notre logement. Nous avons eu le droit à un bon pour manger gratuitement une de ses pizzas. Nous l'avons utilisé bien entendu, le lendemain ! 😁 Si ce AirBnB vous intéresse, il s'agit du Cozy Downtown tenu par Terry et Val.

Dimanche 02 septembre - Caraquet

C'est dimanche, on souffle un peu ! Nous n'avons pas fait beaucoup de choses ce jour-là. Nous nous sommes davantage penchés sur nos notes pour préparer notre entretien final avec les agents de l'Immigration. Nous sommes tout de même allés nous balader un peu dans la ville. Nous avons pris un petit-déjeuner tardif chez Grains de Folie, une boulangerie avec des propriétaires... français. 😁 Nous n'avons cependant pas pu les rencontrer car ils n'étaient pas sur place ce jour-là. Le soir, nous sommes allés chez Greco Pizza pour utiliser le bon laissé par Terry. C'est d'ailleurs lui qui a pris notre commande ! 😊 Ses pizzas sont vraiment excellentes ! Une chose est sûre : on y retournera quand on sera résidents permanents ! 😁 La soirée s'est terminée avec un petit film sur Netflix : Goosebumps !



Petit-déjeuner chez Grain de Folie

Lundi 03 septembre - Caraquet > Moncton

Encore une journée off ! Et oui, aujourd'hui c'est la Fête du Travail au Canada ! Donc pas moyen d'aller voir des employeurs ou de faire quelques magasins. On prend donc notre temps pour quitter Caraquet et rejoindre tranquillement la ville de Moncton, qui est notre avant-dernière ville étape avant notre entretien avec l'immigration, à Fredericton.

Nous arrivons à Moncton vers 13h30. Nous allons prendre un café chez Tim Hortons avant de pouvoir récupérer notre chambre à 15h00, au Coastal Inn. Je ne vous conseille pas trop cet hôtel, nous en avons été déçus. Nous y sommes restés deux nuits, pas plus heureusement ! Les locaux ne sont pas terribles, ça sent le renfermé quand on passe par l'escalier pour rejoindre notre chambre. La déco de cette dernière est d'une tristesse... Et que dire du petit-déjeuner ! Il est peut-être inclus dans la réservation mais vous êtes mieux à manger ailleurs. Peu de choix, omelette froide, saucisses en plastique, et puis c'est franchement pas propre...

On reste donc un peu dans notre chambre pour remettre par écrit toutes les rencontres professionnelles que nous avons effectuées jusqu'à ici. Ce seront des notes qui nous seront précieuses pour notre entretien à Fredericton. En fin de journée, nous irons manger rapidement chez Burger King.

À Moncton, la première chose que nous constatons est la suivante : autour de nous, nous n'entendons que de l'anglais. C'est la première ville que nous visitons dans laquelle nous entendons si peu de français. Au restaurant, nous avons dû passer commande en anglais. Pour une de nos démarches professionnelles, nous étions tombés sur une secrétaire qui ne parlait pas français. J'ai dû intervenir pour essayer d'aider mon chéri qui avait quelques difficultés. Autant dire que pour l'emploi, ici, la maîtrise de l'anglais est quasi indispensable. Nous sentons déjà que cette ville n'est pas faite pour nous, en plus d'être trop grande et pas forcément très jolie à nos yeux (sauf le centre-ville qui a un certain charme).

Mardi 04 septembre - Moncton

Les choses sérieuses reprennent ! La matinée est consacrée à la prise de contact avec des employeurs pour l'amoureux. Nous en voyons trois, surtout un dont nous attendions beaucoup car ce dernier est une succursale de l'entreprise où mon chéri travaille actuellement en France. Cette approche était donc plus particulière pour lui !

L'après-midi, on s'est plus attardé sur mes contacts professionnels. Je suis allée voir l'Université de Moncton (où nous avons tourné en rond pendant un moment avant de trouver une place de parking 😅) et je suis allée également au CCNB de Moncton. Ici, au Nouveau-Brunwsick, le secrétariat n'est pas un secteur bouché. Il y a pas mal de postes à pouvoir. Je ne devrais donc pas avoir trop de difficultés à décrocher un poste.

Après ces visites, étant donné que nous approchons de la date de rendez-vous avec l'Immigration (le jeudi 06 septembre), nous décidons de nous accorder un peu de répit et de faire un peu de tourisme. On ira d'abord se balader à l'Espace Champlain, une grande zone commerciale puis nous irons visiter Hopewell Rocks, les plus grandes marées du monde ! Une promenade vraiment dépaysante et que nous avons beaucoup apprécié. Après une heure de marche, nous ferons une halte chez Pizza Hut (notre Dieu de la pizza) avant de regagner notre hôtel pour une dernière nuit.





Mercredi 05 septembre - Moncton > Fredericton

À 10h00, nous avons notre rendez-vous avec le CAFi (Centre d'Accueil et d'Accompagnement Francophone des Immigrants). À la base, ce rendez-vous était programmé pour le 04 septembre, mais la veille de notre départ de France, on nous avait demandé subitement de reporter celui-ci au mercredi 05 septembre. Nous avions alors accepté, car pas d'autre choix. Nous devions rencontrer Isabel, notre contact par mail depuis le début. Sauf que... Isabel n'est finalement pas là. Elle s'est rendue à un autre rendez-vous. Nous serons finalement reçus par Charles, qui est plus spécialisé dans l'insertion économique. Il nous fournira quelques informations, surtout sur l'emploi vu qu'il est connaisseur dans ce domaine. L'échange durera environ une heure. À la fin de ce dernier, nous quittons la ville pour nous rendre à notre dernière étape : Fredericton, la capitale de la province, la ville du Gouvernement.

Nous arrivons à destination vers 13h30. La ville est grande, très grande ! Et elle est plutôt jolie. Comme pour Moncton, on décide de se balader un peu avant de récupérer les clés de notre chambre d'hôtel à 15h00. On ira au Regent Mall, une galerie commerciale. Nous découvrirons ensuite le magasin Sobeys qui est franchement pas mal pour y faire ses achats alimentaires !

À 15h00, nous allons poser nos valises à l'hôtel Howard Johnson. Notre chambre n'est pas fofolle, mais comme nous ne restons qu'une seule nuit à Frédéricton, ça fera largement l'affaire. Le petit-déjeuner est inclus avec la réservation, par contre j'ignore s'il en vaut la peine car nous ne l'avons pas testé.

Nous passerons la soirée à nous reposer et à réviser nos notes pour le lendemain matin, car ce sera enfin le grand jour : l'entretien avec un agent d'immigration ! Autant vous dire que nous n'avons pas passé une très bonne nuit ! 😂

Jeudi 06 septembre - Fredericton > Grand-Sault

Notre rendez-vous à l'Immigration est programmé pour 11h00. Pas de prise de petit-déjeuner, on a envie d'être au taquet pendant notre entretien. On arrive devant le bâtiment du Gouvernement avec une demi-heure d'avance. On attend un peu dans la voiture, on balise, puis on décide d'y aller pour 10h40. Dans l'ascenseur, on répète notre speech de présentation en anglais : "Hello, we have an appointment at 11 o'clock but we don't know with whom" (avec un magnifique accent français). Après avoir atteint le cinquième étage, on se présente au guichet d'accueil. Ouf, le service peut se faire en français ! 😂 On nous dit de patienter et qu'on sera reçus dans quelques minutes. Le stress monte petit à petit... Un peu après 11h00, un homme sort de la salle d'interview et vient à notre rencontre. Il s'agit de Mario, agent d'immigration et c'est avec lui que nous mènerons notre entretien. Il est assez impressionnant de prime abord, je flippe un peu intérieurement. 😂 Il me fait aussi beaucoup penser à l'acteur Scott Bakula, mais ça ce n'est que mon avis personnel. 😆 Nous entrons dans la petite salle d'interview. Une jeune femme est déjà présente, elle est chargée de noter tout ce qui se dira pendant l'échange. Mario me fait un compliment sur ma coiffure, histoire de détendre l'atmosphère. On s'installe et l'entretien commence... Au final, beaucoup de stress pour rien. Ça s'est vraiment très bien passé. Mario a su nous mettre à l'aise rapidement. Pendant la première partie de l'entretien, nous avons expliqué ce que nous avons fait pendant notre Voyage Exploratoire. Nous avons surtout axé nos échanges sur l'emploi. Pendant la seconde partie, nous avons répondu aux questions de Mario. Il s'agit vraiment d'un échange pour mieux apprendre à nous connaître et pour vérifier que nous n'avons pas fait un voyage purement touristique. Donc si vous passez par là aussi, no stress !

L'entretien aura duré plus d'une heure et demi. Nous ressortons donc du bâtiment vers 12h40, plus soulagés que jamais ! Avant de partir, Mario nous a expliqué qu'il nous enverrait très bientôt un courriel nous invitant à rédiger un compte rendu détaillé de notre Voyage Exploratoire et à remplir également un formulaire de plan d'établissement. Nous recevrons le courriel en question dans l'après-midi même, alors que nous étions en voiture.

Maintenant, nous reprenons doucement mais sûrement la route du retour. Après environ deux heures de route, nous nous arrêtons dans la jolie ville de Grand-Sault où nous avions réservé une chambre chez Rachel, une canadienne qui tient un gîte touristique (Maple Tourist Home B&B). Nous avions la chambre Iris, avec une salle de bain privative. La chambre avait du cachet. Rachel nous a accueillis avec le sourire et nous a proposé à boire dès notre arrivée. Après avoir déposé nos valises, nous sommes partis nous promener dans la ville et voir également la gorge de Grand-Sault. Un très bel endroit pour se balader ! Après cette petite marche, nous sommes allés manger burger et poutine chez Jack Fries !




Vendredi 07 septembre - Grand-Sault > Montmagny

On se rapproche de la date de notre départ... Avant de partir, nous prenons le petit-déjeuner chez Rachel. Elle nous a préparé un menu typiquement anglais : oeufs brouillés, jambon, toasts, marmelades, muffins, roulés à la cannelle, yahourts... C'était royal ! Rachel prend soin de vous demander s'il y a des choses que vous ne mangez pas (de la viande, par exemple) et elle vous demandera également ce que vous souhaitez boire. Vous pouvez même demander du café en thermos à prendre avec vous au moment de reprendre le volant.

Lors de ce petit-déjeuner, nous n'étions pas seuls à table. Il y avait également deux soeurs canadiennes, plutôt âgées, qui séjournaient en même temps que nous. Nous ne parlions pas très bien anglais, elles ne parlaient pas très bien français... Et pourtant, elles ont fait l'effort de nous parler en français, et nous leur répondions en anglais. Deux dames vraiment gentilles. C'était un bon exercice de compréhension et d'expression. L'une de ces dames m'a dit que je me débrouillais bien, cela fait toujours plaisir à entendre. 😊 Rachel s'est ensuite jointe à nous pendant notre petit-déjeuner.

Après ce joyeux festin, nous prenons congé auprès de Rachel en la remerciant de sa gentillesse et nous quittons Grand-Sault. Direction Montmagny, là où nous nous étions arrêtés lors du tout début de notre périple ! Nous avions repris une chambre à l'Hôtel du Centre Ville. Nous parvenons à notre destination après trois heures de route. Cette fois, nous avons un peu de temps pour nous promener dans la ville. Nous irons nous poser à la microbrasserie Côte-du-Sud, où nous dégusterons boissons et petites gourmandises. Ensuite, nous emprunterons un chemin pédestre qui nous emmènera près des quais, où les gens peuvent prendre le ferry. On se posera pendant plusieurs minutes sur un banc, à contempler l'eau qui nous entoure et à regarder le ferry partir. Un havre de paix. Après cela, avant de regagner l'hôtel, nous irons manger au Subway (on est très fast-food, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué 😂).



Samedi 08 septembre - Montmagny > Montréal

Ça y est, c'est la fin. C'est notre dernier réveil au Canada. On se prépare tranquillement, on regroupe toutes nos affaires, on fait tout rentrer dans nos valises (la mienne n'aura jamais été aussi lourde) et on quitte Montmagny. Trois heures de route nous attendent jusqu'à Montréal. On ne dirait pas comme ça mais les distances au Canada sont vraiment longues.

Avant de regagner l'agence Alamo à l'aéroport pour redonner la voiture, on s'arrêtera un peu avant dans une zone commerciale. Mon chéri avait repéré un Five Guys dans le coin et il voulait absolument s'en faire un avant de partir. 😁 Je le comprends, en France il n'y en a qu'à Paris et c'est tellement bon... Je crois que ce sont les meilleurs burgers que j'ai pu manger en fast-food.

Après s'être requinqués et avoir fait un tour dans la zone commerciale, on repart vers Montréal et nous disons au revoir à notre petite NISSAN qui nous aura bien accompagné pendant ce périple (plus de 3 000 km parcourus) ! Arrivée à l'aéroport à 17h15. Notre vol n'est qu'à 22h00. L'attente jusqu'au décollage sera longue.

Dimanche 09 septembre - Montréal > Paris

Après six heures de vol, nous atterrissons à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle avec une heure d'avance (10h10). Nous revoilà en France, sans avoir dormi, six heures de décalage en pleine face, et ça nous fait tout drôle !


Conclusion

Ce Voyage Exploratoire nous a plus que ravis ! Nous avons été réellement conquis par la province du Nouveau-Brunswick. Nous l'avons même préférée à celle du Québec, que nous avions pourtant aussi beaucoup aimé l'an dernier (voyage purement touristique). Ce que nous recherchons, nous pensons pouvoir le trouver là-bas : une meilleure qualité de vie, une proximité avec la nature, de grands espaces et de la tranquillité. Les habitants du Nouveau-Brunswick sont tellement gentils et accueillants. Bien sûr, il ne faut pas se leurrer, le monde des Bisounours n'existe pas mais c'est vraiment agréable d'être entourés de gens aussi bienveillants.

Nous avons préféré la ville de Bathurst et sa région Chaleur. C'est donc à cet endroit que nous souhaiterions nous établir avec mon chéri (gros coup de coeur pour le village de Petit-Rocher). Viennent ensuite, par ordre de préférence : Edmundston, Moncton et Caraquet.

Ce Voyage Exploratoire nous a confortés dans notre projet de vie. Bien sûr, d'un côté ça fait un peu peur de tout quitter pour recommencer à zéro dans un pays où l'on ne connaît personne. Mais, on a qu'une seule vie et il faut en profiter. Nous avons envie de vivre cette aventure. Nous voulons avoir notre Résidence Permanente et nous voulons devenir, par la suite, des citoyens canadiens.

Maintenant, il n'y a plus qu'à rédiger notre compte-rendu ainsi que notre plan d'établissement. Une fois envoyés, nous devrons attendre la réponse du Gouvernement du Nouveau-Brunswick. Soit nous n'aurons pas été convaincants et le rêve s'arrêtera là, soit la province nous invitera à constituer notre dossier pour le provincial et le fédéral.

En tout cas, si vous êtes également dans le cadre d'une future immigration au Canada, ou que vous êtes simplement curieux, n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions. Il me fera plaisir de vous répondre. 😉

2 commentaires

  1. Allo ! :)

    Merci pour ce superbe article.
    Je viens à peine d'arriver en PVT à Montréal et voilà qu'il me donne déjà des fourmis dans les pattes... Je rêve de découvrir cette région du Canada, ça a l'air magnifique.

    Nous aussi on vient avec un visa temporaire en espérant rester un peu plus longtemps... L'avenir nous le dira. En tout cas, bonne installation :)

    PS : je te rejoins sur Instagram & Facebook, ça fait toujours plaisir d'avoir des nouvelles des compatriotes français-trentenaires ;)

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allo Elodie !

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Tu as été très courageuse de tout lire. ^^

      Cela fait toujours plaisir de trouver des compatriotes français qui tentent l'aventure de la vie canadienne. Montréal est une ville super dynamique, je pense que vous n'allez pas vous ennuyer là-bas ! Je vous souhaite sincèrement de pouvoir prolonger l'expérience après le PVT.

      Si vous en avez l'occasion, visitez le Nouveau-Brunswick. C'est une province magnifique avec des habitants plus que chaleureux !

      Je vais m'empresser de jeter un coup à ton blog ! Merci pour le suivi sur Instagram et Facebook, je pense également en faire de même pour les mêmes raisons que toi. ;)

      Bonne soirée !

      Supprimer

Je prends beaucoup de plaisir à lire vos petits mots et à y répondre, alors n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage ! ❤️

Pour laisser un commentaire, connectez-vous sur votre compte Google ou choisissez l'option "Nom/URL" en indiquant votre prénom (ou pseudo) dans la case "Nom". Si vous avez un site internet, indiquez-le dans la case "URL", sinon laissez la case vide.

Votre commentaire sera validé après modération de ma part.